Yves PARLIER

Roland Letellier

   

La maquette du bateau d' Yves PARLIER au 1/10.
   
Maquette entièrement réalisée par Roland LETELLIER
   
 
Cliquez sur les images pour les agrandir
   
       

 
       
AQUITAINE Innovations Ech.1/10e
   
AQUITAINE Innovations Photo VOILES et VOILIERS DPPI
         
AQUITAINE Innovations Ech.1/10e
 
     
PRÉSENTATION DU MODÈLE
 
       

AQUITAINE Innovations ...Le vrai échelle 1

AQUITAINE Innovations grandeur réelle reproduit en maquette est la version du bateau avant le départ du VENDÉE GLOBE 200/2001.

A la pointe de l'innovation en 1996 mais de la génération extrême des plans Finot-Conq, le voilier à subit une importante remise à niveau l'hiver 1999 afin d'abaisser considérablement son centre de gravité. La quille a été remplacée par l'ancienne quille fixe de SOMEWHERE et des safrans neufs en carbone ont remplacé les anciens. L'informatique embarquée a, elle aussi, nettement progressé. Les enrouleurs restent en carbone "maison", selon un procédé mis au point par Yves Parlier, ingénieur en composites.

Cependant, comme en 1996, le démâtage à la Transat Anglaise a chamboulé la préparation du Vendée Globe. L'espar a été reconstruit l'été 2000, toujours en mât aile rotatif, avec des barres de flèche au pont, allégées et étanches pour des raisons de sécurité

 
       

Fiche technique:

  • Architectes: FINOT-CONQ
  • Chantiers - Thierry ELUERE et COMPOSITES AQUITAINE -
  • Matériau Sandwich carbone-Nomex;
  • Lancement: Juin 1996
  • Longueur 18,28m -
  • Longueur à la flottaison 18,28m -
  • Largeur 5,90m -
  • Tirant d'eau 4,50m -
  • Déplacement 9,1
  • Voiles 8 - (1 GV - 2 génois - 1 trinquette - 1 gennaker - 2 spis asymétriques -
  • 1 tourmentin
  • Ballasts:Latéraux 2 x 3000 litres - Central avant 1 x 1800 litres
  • Quille: Carbone et lest 2,5t, fixe

Équipement:

  • Espars Alucarbon -
  • Voiles Star voiles -
  • Enrouleurs Océa (Parlier) -
  • Accastillage Andersen et Frédériksen -
  • Pilotes 4 Océa (Parlier)
  • Survies: oui -
  • Energie: Moteur Nanni diésel -
  • Batteries Cadnium Nickel -
  • Panneaux solaires.
 
       
 
         
       

AQUITAINE Innovations au 1/10e

LA COQUE: Elle est réalisée en carbone et résine étuvée. La longueur est réglementaire 1,828m plus un bout dehors de 60mm solidaire de la coque, en balsa marouflé carbone. Largeur au maître bau 590mm. L'aménagement intérieur est volontairement simplifié pour gagner du poids. Un seul couple à l'avant reçoit le servo treuil du passeur de génois. Le puits de dérive est maintenu latéralement par deux tubes carbone, diamètre 10mm. Le pont est en contre plaqué 8/10e résiné deux faces. Les ouvertures sur le pont permettent une visite des différents points stratégiques. La trappe avant donne accès au servo treuil du génois et aux nombreuses poulies de renvoi des manœuvres. Elle n'est ouverte qu'occasionnellement et son étanchéité est assurée par un joint souple du type étanchéité de fenêtre. Une dizaine de petite vis de 1,6mm assurent la fixation. Le roof est moulé en fibre de verre, le reste est en CTP de 8/10e résiné deux faces. La baignoire comporte deux évacuations d'eau raccordées sur le tableau arrière. La porte de la cabine est fonctionnelles, elle permet l'accès aux contacteurs de mise en route. L'étanchéité est identique a celle de la trappe avant. L'ensemble est maintenu en place par le vissage de quatre winches et de la barre franche. Une troisième trappe sur l'arrière donne accès aux mèches de safrans, aux tringleries de manœuvres et au servo de direction . Comme le modèle original la coque est peinte en trois couleurs, blanc pour le pont, bleu foncé au dessus de la ligne de flottaison, bleu clair pour la partie immergée. J'ai utilisé de la peinture plasticoque à deux composants.

APPENDICES: L e modèle est équipé de deux safrans de 1,5dm2 chacun, respectant la forme du bateau de référence (balsa, carbone et résine époxy). Les mèches de safrans sont en inox de 4mm de diamètre, le tout monté dans un boîtier avec roulements à billes étanche. La dérive est elle aussi en carbone et résine epoxy. L'âme est en carbone, une épaisseur de balsa mise en forme de part et d'autre, le tout recouvert carbone et résine. La dérive est maintenue dans un puits traversant la coque de haut en bas. Le tirant d'eau est de 750mm compris le lest. Le lest torpille est en plomb et peut varier entre 9 et 10kg

       
DÉTAILS
       
En cours de construction
En cours de construction
Couple avant support de treuil de génois
Couple arr. support servo de direction
 
       
 
       
Servo de direction et mèche de safran tribord
La coque: vue du pont et des accès aux mécanismes
Vue de l'arrière, le moteur et le support de lest sur coulisses
 
        GRÉEMENT: Le gréement est du type "thonier" avec mât aile tournant. Le mât est monté sur un pivot à billes, il mesure 2,70m. Vu sa forme ovoïde, sa section est de 23mm pour l'épaisseur et 55mm pour la largeur. Construit en carbone et epoxy, il est creux et ne pèse que 475g. Deux tangons latéraux (d'où le nom de thonier) de 600mm forment le haubanage et permettent le maintien et la possibilité au mât de pivoter. Le raidissement en latéral est obtenu par un seul étage de barres de flèche et haubanage solidaire du mât. La bôme articulée est solidaire du pied du mât, contrairement au "vrai"où elle est articulée sur le pont. L'ensemble mât, bôme, tangons est réglable par un système de vis micrométrique qui permet d'avancer et de reculer le pied de mât, voire lui donner de la quête, en général arrière, 1 à 5°  
       
 
 
         
Le pied de mât aile pivotant
 
Radar Furuno

Réglage du pied de mât par vis micrométrique

Le pont et le cockpit vue de l'arrière
Enrouleur de foc
Cockpit vue de la baignoire
     

VOILURE: La grand voile n'accuse pas moins de 1,5m2. Elle est réalisée en toile tergal d'Optimiste de 120g au m2. Elle est lattée pour maintenir son fort rond de chute. Elle est à bordure libre sur la bôme. La tension de la chute est établie par l'installation d'un "pousse-bas". Les voiles sont volontairement sans creux pour limiter la puissance et pouvoir conserver une voilure maximum quand le temps forcit. La jauge concernant la surface de voilure des modèles est libre. Le génois est en tissu de spi lourd, 70g au m2, surface 1,30m2. Le foc intermédiaire est en même tissu, surface 0,30m2. Le génois et le foc inter peuvent être établis en même temps ce qui porte la surface totale de voilure à 3m2.

POIDS: Le poids total du bateau en ordre de marche est de 18kg.

ALIMENTATION: La réception radio et les servos sont alimentés par deux batteries de 7,2v (Type voiture électrique). Les deux batteries disposées côte à côte dans le chariot mobile servent de lest. Le chariot se déplace d'avant en arrière et vis et versa pour réguler l'assiette du bateau suivant qu'il est au près ou au largue.

RADIOCOMMANDE: L'ensemble radio émission réception est un 7 voies Graupner MC 12. Les sept voies sont utilisées, mais qui peut le plus peut le moins et un deux voies pourrait faire l'affaire, avec direction et écoute de grand voile et foc couplés, mais ce serait dommage de ne pas profiter de la place disponible et de réduire ce modèle au rang de classe"M". On se priverait des différentes possibilités de réglage nous rapprochant des "vraie grandeur" qui sont multiples, complexes et subtils. Tous ces réglages ne sont pas synonymes de plus de vitesse, mais alors le pilotage... Quel plaisir!...

Voilà comment sont configuré les commandes d'Aquitaine:

  • Joystick droit: Moteur auxiliaire, marche avant uniquement commandée par un servo et un contacteur. Déclenchement par un léger déplacement du manche vers le bas. Monté en "Y" sur cette voie, le système à mémoire deux canaux Conrad. Manche à fond en bas projecteur de pont, a fond en haut feux de route.
  • Joystick droit: Horizontalement, un seul servo puissant Hitec manœuvre les deux safrans couplés. Toutes les articulations sont montées sur chapes à rotules, solides et sans jeu.. Les mèches de safrans passent par des tubes alu de 12mm intérieur, remplis de graisse et fermés au deux bouts par des roulements à billes étanches.
  • Joystick gauche: Horizontalement animation du skipper par un servo sous le roof dont l'axe remonte jusqu'au personnage.
  • Joystick gauche: Verticalement fonctionnement du treuil de la grand voile et du foc intermédiaire.. Le treuil est un SW 38O C, un super modèle australien puissant et rapide, équipé d'un système électronique anti blocage
  • Bouton potentiomètre rotatif gauche: Le passeur de génois est manœuvrépar ce potentiomètre fixé juste au dessus du stick gauche et facilement manœuvrable du bout des doigts. Le treuil est identique à celui de la grand voile fonctionnant en circuit fermé avec tambour enrouleur. Il est fixé sur le couple avant et la tension de la manœuvre qui fait le tour à l'intérieur de la coque est maintenue par un ressort à l'arrière. Attention : ce circuit nécessite le plus grand soin pour canaliser la rapidité et la force déployée lors des sollicitations. Il ne faut que 3 secondes pour passer de "bordé babord" à "bordé tribord". Au passage des bouées on oublie le prix...
  • Bouton potentiomètre rotatif central: Commande du lest mobile. Le chariot (support de batteries) monté sur roulements coulisse sur deux rails en supportant environ 8 à 900gr. La course du chariot est de 40cm. Comme indiqué plus haut ce système est bien utile pour équilibrer le bateau au vent arrière.
  • Contacteur trois positions: Situé à droite au dessus du joystick droit il commande le fonctionnement des bastaques. En position centrale les deux bastaques sont mollies. En positions droite et gauche les bastaques sont choquées et bordées et inversement suivant le bord de navigation. Deux servos modifiés en treuils (RC Marine) permettent la manœuvre. Les tambours enrouleurs sont tournés maison, diamètre 20mm.
 
Platine complète avec les 4 treuils et la pompe
Le treuil de GV, tambour noir en bas est sous la platine
Le point de départ de ma passion
                                                     


PILOTAGE - COMPORTEMENT
:
A la mise à l'eau les 75cm de tirant d'eau (dérive + partie de coque immergée) demandent quelques précautions. Le bout dehors favorise grandement la prise en mains. Avec une largeur de 59cm la mise à l'eau de l'arrière est plus délicate. Une fois sur l'eau on peut constater qu'AQUITAINE est bien dans ses lignes, un peu sur l'arrière, comme ses grands frères, comme on peut le constater autour des pontons avant le départ du Vendée Globe. Véritable planche à voile avec ses 3m2, au premier souffle c'est un départ rapide à la gîte. Dès l'ouverture de la grand voile le modèle se stabilise. Le sympathique gargouillis du sillage augmente l'impression de vitesse, mais ce n'est pas qu'une impression...Les bords de près sont très corrects pour ce genre de bateaux plus étudiés pour être efficaces au vent portant. IL est clair que l'habitude acquise au pilotage de mes modèles au 1/18e favorise la prise en mains. Les réactions sont tout à fait saines. Les safrans bien dimensionner font réagir le bateau instantanément. Au largue ou au vent de travers qui sont tout de même les allures favorites de ces Open 60, on constate une légère gîte mais l'accélération est superbe. Par petite brise c'est un vrai régal, le génois s'établit facilement et le moindre souffle d'air est utilisé. Son passage très rapide d'un bord à l'autre permet de relancer la "machine" après avoir enroulé la bouée. Le foc inter ne gène en rien le passage du génois. Cette troisième voile ajoute à la beauté et augmente les performance grâce à un meilleurs écoulement des filets d'air. Au grand largue et au vent arrière, pas d'enfournement malgré l'importante voilure, le lest mobile reculé au maximum rempli bien son office.

Je crois vous avoir presque tout dit sue "l'oiseau bleu" comme l'avait baptiséYves Parlier et j'espère vous avoir communiqué ma passion.

ROLAND

NB. Pour plus d'informations reportez vous à la rubrique "Questions-Réponses"

AQUITAINE Innovations au bord à bord avec FILA sur le plan d'eau de Courances
AQUITAINE Innovations au bord à bord avec Ecover sur le plan d'eau de Courances
CARACTÉRISTIQUES du modèle
FONCTIONS

Échelle:........................................................................................

Longueur à la flottaison..................................................................

Largeur au maître bau:...................................................................

Hauteur en tirant d'air:....................................................................

Hauteur totale avec la quille:...........................................................

Poids:..........................................................................................

Surface de voilure Génois et G.V..........................................................

Surface totale Génois foc de route et G.V..................................................

Radio:..........................................................................................

Nombre de treuils..........................................................................

Nombre de servos.........................................................................

Nombre de fonctions......................................................................

1/10eme

1m828

0m59

2m80

3m70

18kg00

2m270

3m200

MC 12

5

3

7+2

 

Direction assurée par 1servo et deux safrans

Grand voile bordée et choquée 1 servo australien puissant rapide

Génois bordé choqué 1 servo australien d°

Foc de route bordé choqué avec le même servo que la grand voile

Bastaques bordées et choquées suivant l'amure 2 servos treuils

Lest mobile avant arrière pour réglage de l'assiette servo treuil

Pompe à eau avec capteur d'humidité électronique

Moteur, arbre, hélice pour éviter les accidents et la pétole

Feux de route avant, arrière et mât

Projecteur de pont

Personnage animé radio 1 servo

               
           

 

 

              REALISATIONS           ACCUEIL