ARCELOR DUNKERQUE

 

LE BATEAU DE JOE SEETEN

MAQUETTE RÉALISÉE AU 1/10e PAR ROGER MATIGOT sur coque Roland Letellier
Roger Matigot
Joe Seeten
                   
         
   

ARCELOR Dunkerquele vrai échelle 1 Photos site Joé Seeten
   
ARCELOR Dunkerquele vrai échelle 1 Photos site Joé Seeten
 
FICHE TECHNIQUE
  • Architectes : Finot-Conq
  • Chantier : JMV Cherbourg
  • Matériau : carbone/Nomex Epoxy
  • Lancement : juillet 1998
  • Précédents noms : Somewhere et Active Wear avec Marc Thiercelin
  • Longueur : 18,28 m
  • Largeur : 5,65
  • Tirant d’eau : 4,50 m
  • Déplacement : 9,3t
  • Voilure au près : 270 m2
  • Voilure au portant : 571 m2
  • Nombre de voiles 10 North
  • Enrouleurs Profurl et Facnor
  • Quille : pendulaire
  • Ballasts: 2 devant (1 tonne chaqu'un)
  • Gréement : Type thonier, mât aile pivotant avec barres de flèches géantes, haubans en PBO
  • Appendices: 2 safrans et deux dérives inclinées relevables
  • Espars Alucarbon
  • Accastillage Harken
  • Pilotes N.K.E.
  • Radar Furuno
  • Survies 2 Plastimo
  • Énergie :
    • Moteur Yanmar
    • 14 Panneaux solaires de 55w
LA MAQUETTE AU 1/10eme

Pour cette deuxième expérience en matière de 60" au 1/10e j'ai un peu été bousculé dans ma décision concernant le modèle. Roland n'ayant rien à me proposer dans l'immédiat, je me suis tourné vers une coque existante qu'un ami du club avait décidé de mettre en oeuvre. Malheureusement la vie en a décidé autrement et notre ami est décédé avant d'avoir pu concrétiser son projet. J'ai donc, par l'intermédiaire de Roland, racheté cette coque à la veuve de son malheureux propriétaire. J'espère que par mon intermédiaire il pourra, d'où il est, voir naviguer son projet.

Je me retrouve donc possesseur de cette jolie coque destinée antérieurement à devenir SOMEWHERE, le bateau de Marc Thiercelin. Pour mon compte, à défaut d'une documentation fournie et désireux de réaliser ce 60" en maquette, j'ai opté pour la version Arcelor Dunkerque skippé par Joé Seeten, pour laquelle, grâce à Internet, j'ai pu bénéficier d'une documentation très intéressante.

Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, la carène est bien avancée et je vais rapidement attaquer l'intérieur. Dans un premier temps, moteur, arbre et hélice pour les mêmes raisons qu'indiquées dans ECOVER. Ensuite radio, treuils servos et asservissements divers. Enfin toutes les manoeuvres et les poulies internes à la coque (28-02-06). Par l'intermédiaire de ce site je vous ferai participer à l'avancement des travaux.

PHOTOS & DETAILS

N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agandir

       
 
         
 
    1- Vue d'ensemble par la trappe arrière de la radio et des différents servos et matériels utilisés au fonctionnement d'Arcelor. Au premier plan, en bleu, le régulateur électronique de commande du moteur d'appoint en cas de pétole et bien utile pour un retour à quai en cas d'avarie. Au centre sur la colonne les voyants de fonctionnement des batteries bâbord et tribord, les inters et les prises de charge. Devant, le détecteur d'humidité actionnant, en cas d'embarquement d'eau, les deux buzers à gauche. A droite un kit 2 voies, feux de position et éclairage de pont. Derrière lui la prise permettant de transmettre le courant aux feux et à l'éclairage de pont. Plus au fond à droite, le treuil de grand voile et foc inter. Au fond à gauche le treuil des bastaques.
2- Sur cette photo les mêmes éléments décrits en 1 plus au centre le récepteur 8 voies, à droite le moteur, à gauche les deux batteries 7,2 volts de chaque côté du puits de dérive.  
3- Vue du pont en avant du cockpit. Les deux dérives latérales sont en place mais elles ne sont pas fonctionnelles. Devant, la trappe d'accès aux voiles (sur le vrai), au centre le pied de mât et ses articulations de bôme et de bras thonier. De chaque côté, les deux rails de passage des écoutes de génois ne sont pas encore fixés.
4- Les fermetures de pont sont provisoirement en place et quelques stikers ont été présentés pour le plaisir.
5- Dans la partie avant on distingue toutes la manœuvres qui vont permettre d'actionner la grand voile, le foc inter, les bastaques et le génois. Les manœuvres du génois sont en cours d'installation, elles sont visibles sur chaque bord raccordées provisoirement au couple. Elles seront définitivement solidarisées au tambour du treuil installé au centre du couple.  
6- Vue du cockpit en cours de finition  
7- Par la trappe d'accès arrière on distingue le servo de direction et de chaque côté le passage des mèches de safran sur roulements à billes.
8- Gros plan sur le treuil de génois fixé sur le couple avant avec son tambour d'enroulement.
9- Arcelor Ville de Dunkerque est gréé. Heureusement il y a de la hauteur sous barrot...
10- Gros plan sur le cokpit, Joé et attentif, les panneaux solaires sont bien visibles.
11- Vue de l'arrière avec tous les détails du tableau terminé. Notez la balise d'homme à la met au dessus de la bouée fer à cheval munie de sa lampe.
12- Enfin c'est le grand jour. Il vaut mieux faire des photos avant...on ne sait jamais! En tous cas c'est une belle bête... A droite, natuellement, à gauche c'est pour l'échelle.
 
               
Voilà, la dernière étape est franchie et Arcelor Ville de Dunkerque a retrouvé son élément. Peu de vent, mais pour des essais c'est bien suffisant. Il n'y a pas à dire mais il y a une véritable satisfaction que de pouvoir savourer le résultat du travail achevé. Je me vote des félicitations...
   
REALISATIONS   ACCUEIL