Alex THOMSON

HHU
HUGO BOSS

 

HUGO BOSS le bateau d'alex THOMSON

Réalisé au 1/10e par Yvan FILLOIS, coque personnelle

Yvan FILLOIS
 
ça plane pour moi!
 
 
 
 

1-Trois quart avant, la mer a forci et la toile a été réduite. Il reste une impression de force et de vitesse liée à ces grands voiliers.

2-Hugo Boss à fond dans une mer formée, quelle classe...

3-HUGO BOSS échelle 1, trois quart arrière tribord amure. Alex Thomson semble bien calme malgré la vitesse et l'état de la mer.

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

LE BATEAU
 

UN REDOUTABLE BATEAU PUISSANT. Hugo Boss, l'ex Sill a été mis en chantier à Cherbourg, chez JMV, pour une refonte complète incluant une transformation et une simplification de toute la partie navigation et habitation, un accastillage neuf signé Harken, une refonte du système électrique, une coque entièrement reponcée pour recevoir la livrée du nouveau sponsor et un lot de voiles North. Cela dit, ce plan Marc Lombard au joli palmarès sister-ship de Pro-Form, reste un redoutable bateau, puissant et très à l'aise dans le vent fort quelle que soit l'allure. Alex fait partie de cette race de skipper à la Mac Harthur, sans complexes vis-à vis-des baroudeurs du grand large. Seule l'expérience, parfois, permet de faire la différence.

 

 
LE SKIPPER
 

Il se dit lui-même "arrivant de nulle part " Inconnu dans le monde de la course au large, Alex Thomson s'est révélé en gagnant à 25 ans la Clipper Round the World Race, une course autour du monde sans passer par le cap Horn, de monotypes de 20 mètres avec équipages. Une toute autre aventure que le Vendée Globe, certes, mais qui mérite le respect. En 1993, il mène un plan Farr 65 dans le Fastnet sous les couleurs d'Hugo Boss, soutenu par le fabricant allemand de vêtements. En attente de la signature officielle, il rachète l'ancien Sill de Roland Jourdain et fait ses classes avec "Bilou" à la transat Jacques Vabre, en terminant 2eme. Lors de la course Défi Atlantique, une épreuve qualificative pour le Vendée Globe, il bat le record de distance des 24 heures en monocoque et en solitaire avec 466 milles parcourus à 19,4 nœuds de moyenne. De la pure adrénaline qui taille le caractère du bonhomme: talentueux, téméraire, volontaire, mais fougueux. Un nouveau client dans le Vendée Globe.

 
CARACTÉRISTIQUES
 
  • Architecte:.........................................................................
  • Chantiers:............................................................
  • Matériau:...............................................
  • Lancement:...........................................
  • Précédent nom:.....................................
  • Nombre de milles parcourus:..................
  • Sponsor:..............................................
  • Longueur:.............................................
  • Longueur à la flottaison:.........................
  • Largeur:...............................................
  • Tirant d'eau: ........................................
  • Voilure au près:....................................
  • Voilure au portant:................................
  • Nombre de voiles:.................................
  • Déplacement:......................................
  • Quille:.................................................

 

  • Marc Lombard
  • MAG france
  • carbone-Nomex
  • 1999
  • Sill
  • 100.000
  • Hugo Boss
  • 18,28m
  • 18,28m
  • 5,56m
  • 4,50m
  • 276m2
  • 527m2
  • 12
  • 8,6 tonnes
  • 3,2 tonnes

 

  • Ballasts:............................................
  • Safrans:............................................
  • Autres appendices:............................
  • Mât:..................................................
  • Espars: ............................................
  • Voiles:..............................................
  • Enrouleurs:.......................................
  • pilotes:.............................................
  • Accastillage:.....................................
  • Radar:..............................................
  • Sécurité:...........................................
  • Survie:..............................................
  • Test de retournement:........................
  • Moteur:.............................................
  • Éolienne:..........................................
  • Générateur;.......................................
  • 2 ballasts centraux
  • 2 fixes
  • 2 dérives latérales mobiles
  • Mât aile 26,00m
  • Lorima
  • North Sails
  • Facnor
  • 2 NKE
  • Harken Spinlock
  • Raymarine
  • Océan Safety
  • Guy Cotten
  • Oui
  • Yanmar 29cv
  • Airmar 400 watts
  • Non
  LA MAQUETTE AU 1/10e
 

ON CONSTRUIT AUSSI EN GUADELOUPE

C'est à la suite d'une visite en métropole que j'ai eu l'occasion de visiter le salon de la maquette et du modèle réduit. Et voilà que moi, un passionné d'avion, qui pendant des années a mobilisé la table du salon pour construire des modèles de plus en plus grands (4,20m pour le dernier, un Piper J3) je tombe en extase sur une série d'open 60 réalisés au 1/10e, tous très réalistes dans le détail.


Là, j'ai senti qu'il se passait quelque chose!... C'était le départ d'une nouvelle aventure...

Mon épouse, bien que représentant la patience incarnée, m'a fait comprendre que pour continuer mes excentricités il me faudrait envisager de délocaliser. Je me suis donc construit un atelier à l'écart qui, de hangar pour avions est devenu un chantier naval.

Après recherches, documentations et repérages à la loupe j'ai jeté mon dévolu sur HUGO BOSS barré par Alex THOMSON.

Les images qui suivent et qui seront mises à jour au fur et à mesure de l'avancement des travaux vont vous permettre de suivre l'évolution jusqu'à la mise à l'eau, mais ce n'est pas dans l'immédiat, il y a encore quelques étocs à éviter avant de toucher du vent.

Yvan FILLOIS

 

En Guadeloupe il fait bon travailler dehors

Derrière moi au fond à droite, l'Archipel des Saintes

 
 
 
  • Le master est presque prêt, il a été construit à partir de couples et de mousse polyuréthane découpée au fil chaud
  • Le master demande encore un peu d'huile de coude mais le moulage approche
  • Les moules de la coque et du cockpit sont opérationnels, reste à cirer convenablement
  • La quille en carbone de 75cm, 9kg de plomb dans le bulbe et en haut, trou pour le transport et vis de fixation
  • Radôme et ouverture de pont. Le radôme est une boule de Noël en plastique 12m/m remplie de mousse de polyuréthane. Les filets sont des joints en profilé Evergreen et le joint noir en filet autocollant 3M 5/10e. Les trappes sont en Komacel (aggloméra de plastique très sympa à travailler). Le tout est peint à l'époxy monocomposant en bombe.
  • Une vue de l'atelier avec la moule et la présentation des gabarits de couples.
 
 
  • La baignoire est peinte et prête a être placée sur le pont
  • Premier moulage de coque carbone, 3 couches, un tissu d'arrachage est prévu
  • Le pontage s'organise le roof brut est en cours d'ajustage (3 et 4)
 
 
  • Sur cette vue on distingue le procédé de fabrication des couples en sandwich nid d'abeille carbone
  • Vue d'ensemble avec les fermetures des trappes de visite en carbone elles aussi.
  • La même de face
 
 
  • Par 26° dans mon bassin des carènes perso je pense à vous qui êtes sous la neige... Ici il fait beau...
  • Dans le même bassin des carènes mais avec le pont, le cockpit et la baignoire en présentation pour voir.... Bien sûr reste à coller et fignoler.
  • Supports des trappes de visite, l'étanchéité n'est pas encore en place.
  • Essai d'encombrement platine
 
 
  • Présentation des dérives latérales en cours d'installation. Elles ne sont pas prévues fonctionnelles
  • Baignoire + roof enduits + cale-pieds poncés et ajustés sur le pont
 
               
 
  • Collage du pont avec force ruban adhésif pour obtenir un contact le plus serré possible
  • La pose des balcons n'est pas une petite affaire et quand on en voit la fin c'est avec une certaine satisfaction, surtout si c'est réussi... personnellement je me vote des félicitations...
 
 
  • Les différentes manœuvres et poulies sont en place, le pont peut être définitivement collé.
  • Les dérives latérales sont en place, sous un autre angle, notez l'inclinaison...
 
 
 
  • Finitions du tableau arrière avec ses trappes
  • Fixation des outtriggers à la coque (Gréement thonier)
  • Le bout dehors
 
 
       
  • Semaine du blanc. Apprêt... et après?.... Encore un peu de patience!. Les poussières de notre volcan ne sont pas faciles a évacuer, et l'atelier s'en ressent...
  • Enfin une belle peinture sans peau d'orange ni insectes autocollants, ça n'aura pas été sans mal...
  • Un atelier sympa avec vue sur l'océan. C'est la Guadeloupe
 
   
 
  • Voilà, Hugo Boss est dans son élément pour le plaisir des yeux. Manque peut-être un mât pour être sûr qu'il s'agit bien d'un voilier, mais ça va venir, je suis dessus...
  • Mon ébauche de moule du mât, mieux que chez Coksson en Australie... et pour moins cher...
  • Contre moule du mât brut de décoffrage. Il y a encore de la finition, mais j'approche...
  • Premiers tirages de mâts, reste à assembler et prévoir la rainure qui recevra la voile
 
 
  • Voilà au moins la tête du mât avec les réas qui vont permettre de hisser la grand voile. Pour le mât je cogite encore mais je le sens bien... à suivre...
  • La déco se précise, ça commence a avoir de l'allure. Il n'y a pas d'erreur, une "CUTING MACHINE"qui découpe les lettres, ça simplifie la vie...
 
 
  • Et voilà le travail... Il n'y a pas d'erreur, ces détails terminent le modèle et le mettent en valeur. Le ber est inspiré de ceux vus au salon de Paris sous les open 60 présentés. Ceux du salon étaient plus bas mais les modèles avaient une quille plus courte spéciale pour ce bassin. Pour les amateur de nature, au fond de la photo du milieu, c'est la Guadeloupe...
   
 
   
 
  • Hugo Boss a enfin son mât, il faut dire qu'entre temps j'ai du passer à plus sérieux...
 
 
   
  • Et maintenant Hugo Boss a aussi une bôme. Prochaine étape, les voiles? Aïe! La couture c'est pas mon fort... En attendant trois treuils sont en place et il va falloir gamberger sur les manœuvres, ça aussi ça va être un petit exploit... mais je sais que je peux compter sur Roland et Roger... et les croquis qu'ils m'ont fournis.
 
 
  • La platine est en place pour recevoir la radio, le treuil de GV et de foc de route est à droite, les deux autres treuils sont prévus pour les bastaques et les dérives latérales.
  • La platine se complète avec le récepteur, des leds de contrôle et une prise de charge pour ne pas avoir à ressortir les batteries à chaque chargement.
  • Le treuil australien employé à la manoeuvre du génois, les poulies de renvoi sont en place, manque les "ficelles" qui vont transmettre le mouvement.
  • Détail du radôme, de la filière et des barres franches
 
 
  • Sur cette photo on note bien l'implantation des "outriggers" et leurs fixations démontables.
  • A gauche de la filière on peut voir des taquets coinceurs opérationnels mais je ne sais pas si j'aurai la patience de les faire tous...
  • Le bout dehors avec son enrouleur de spi "bidon", sur l'étrave le balcon et l'enrouleur de génois "bidon" lui aussi mais génois opérationnel... Bientôt!
  • Vue sur la baignoire terminée, filières et winches à poste.
                                                                                         
 
 
  • Nouvelle trempette pou Hugo dans sa nouvelle tenue des dimanche.
  • Vue aérienne d'Hugo Boss, décorations, outriggers, dérives latérales baignoire et winches, appareils de navigation fixés sur le tableau arrière.
  • Sur fond Guadeloupe ça devrait faire quelques envieux, mais c'est bientôt les vacances, alors...
  • Encore un coup pour le plaisir, moi personnellement je ne m'en lasse pas. Maintenant il faut penser au gréement.
   
Je bosse, sur BOSS...
 
  • Bientôt un barreur, la tête sur les épaules...
  • Le barreur a trouvé sa tête et un ciré pour gros temps
  • Il a son mât!... Pas d'inquiétude pour l'herbe, il y a de l'eau en Guadeloupe, on la voit au fond...
Voies11
Voiles13
Enfin la garde robe de BOSS
   

 

A suivre...

 
VOS REALISATIONS ACCUEIL