Le bateau de Marc GUILLEMOT

Réalisé au 1/10e par Frédéric Villain-Furgeot, coque personnelle
F.VILLAIN-FURGEOT
Marc GUILLEMOT
SAFRAN le réel à La Trinité sur Mer
  • Derniers préparatifs avant le Vendée Globe
  • Départ du port de la Trinité pour un essai en mer

  • Safran au près, tribord amure roi des mers
  • Safran, tribord ou babord il est aussi beau


Cliquez sur les photos pour les agrandir

LE BATEAU
Construit par l'orfèvre Thierry Eluère, SAFRAN a profiter de l'avance technologique de son sponsor, le groupe Safran. Calculs de structures, tests d'efforts, contrôles ultra sons, quille, bôme et énergie ont été optimisés par le groupe industriel français, sans oublier la caméra infrarouge détectrice d' OFNI, placée en tête de mât. Mais la principale innovation de SAFRAN n'est pas visible de l'extérieur. C'est au niveau de la structure que Guillaume Verdier s'est démarqué en réalisant une ramification, à l'image d'une feuille d'arbre, plutôt que les classiques membrures qui forment le squelette des bateaux. Beaucoup plus longue et compliquée à mettre en œuvre, cette technique présente l'avantage d'être plus légère. Le résultat ne s'est pas fait attendre et SAFRAN est certainement le nouveau 60 pieds le plus redouté de toute la flotte. ( Extrait Voiles et Voiliers n° 453 )
LE SKIPPER

Marc GUILLEMOT, de Saint Philibert dans le Morbihant, a 49 ans, il est marié et a deux enfants. Après deux tours du monde en équipage en 1989 et 1994 il anime la catégorie des trimarans ORMA de 60 pieds pendant près d'une décennie. Lorsque son sponsor "La Trinitaine" arrête la voile, il se tourne vers le monocoque 60 pieds IMOCA. C'est le talentueux architecte Guillaume Verdier qui réalise pour lui le bateau le plus performant de sa génération. Marc prend vite la mesure de sa monture en terminant 2eme de la transat Jacques Vabre. Malgré une côte fêlée il termine néanmoins 4eme de la Transat anglaise. Marc a ouvert les hostilités par l' Everest de la course au large, le Vendée Globe, qu'il termine 3eme après avoir porté secours à Jean LE CAM dont le bateau avait chaviré.

Route du Rhum : 2eme multi en 2002 et 4eme en 1998 - Whitbread : Charles Jourdan en 1989, La Poste en 1994 - Transat Québec/St Malo : 1er en 1988, 4eme en 1996, 2eme en 2000 - Transat anglaise : 2eme en 2000

CARACTÉRISTIQUES
  • Architectes.....................
  • Chantier:........................
  • Matériau:........................
  • Lancement:....................
  • Nombre de milles:.........
  • Sponsor:......................
  • Longueur:.......................
  • Largeur:.........................
  • Tirant d'eau.....................
  • Déplacement en charge:
  • Quille:...........................
  • Poids du bulbe: ..............
  • Van Peteghem / Lauriot-Prévost / Guillame Verdier
  • Chantier naval de Larros-Thierry Eluère
  • Carbone et nid d'abeille / NOMEX
  • Août 2007
  • Avant le Vendée Globe 20.000
  • SAFRAN
  • 18,28m
  • 5,60m
  • 4,50m
  • 9.500 kg
  • Carbone
  • 3.500 kg
  • Nbre de ballasts:....................
  • Safrans:.................................
  • Autres appendices:.................
  • Mât:......................................
  • Voilure au près:.....................
  • Voilure au portant:..................
  • Nombre de voiles:...................
  • Type de barre:........................
  • Moteur:..................................
  • Batteries:...............................
  • Panneaux solaires:.................
  • Survie:...................................
  • Trois ballasts par côtés
  • Deux relevables
  • Dérives latérales courbes
  • Classique, trois niveaux de barres de flèche
  • 240 m2
  • 540 m2
  • Onze
  • Deux barres franches, une par safran
  • Lombardini 40 ch
  • Sagem- Batteries au lithium-ion
  • Non
  • Zodiac et Avon
LA MAQUETTE AU 1/10e
  • Détail des couples formant l'ossature du master
  • Vue intérieure des couples et du bordé
  • Finition du bordé
  • Un apprêt et un sérieux ponçage va suivre
  • Une couche de résine pour obtenir une surface impeccable qui facilitera le démoulage.
  • Première coque et mise en place du support de dérive et des couples intermédiaires
  • Mise en place des barreaux et renforts supports du pont
  • Mise en forme de la baignoire, pas le plus facile
  • La coque vue de dessus, on peut voir à l'avant l'ouverture d'accessibilité aux poulies de renvoi des manœuvres, les deux sorties des dérives latérales, et la fixation de la quille pendulaire.
  • Vue latérale de la coque qui donne une idée générale de ce que sera la maquette définitive.
  • La baignoire prend forme
  • Le roof est positionné sur la carène
  • Marc Guillemot, skipper de Safran, 3e du Vendée Globe 2010 examine le bulbe de la maquette de Safran que lui présente Frédéric, son auteur. (Photo J.M. de la PORTE)

RÉALISATION NAVIGANTE MALHEUREUSEMENT ABANDONNÉE MAIS TERMINEE EN STATIQUE
                 

- Safran est terminé, la coque est peinte et l'accastillage est à poste

-Safran a reçu son gréement.

-Safran en exposition dans les locaux de la société

 
REALISATIONS     VOS REALISATIONS       ACCUEIL