Catherine CHABAUD
                             
P
ierre DEBERNE
Le bateau de Catherine CHABAUD


En cours de réalisation au 1/10e par Pierre DEBERNE, coque personnelle

Whirlpool échelle 1

En action babord amure

WHIRLPOOL au près, babord amure, Catherine Chabaud est à la barre
Photos Jacques Vapillon

Vue partielle du pont et du roof
LE BATEAU

Lors de son lancement ce bateau représentait la première alternative sérieuse face aux plans Finot- et a fait des émules depuis, (Sill, Kingfisher ). Moins large, doté d'un rouf proéminent et d'un bouge prononcé afin de facilité le retour à l'endroit en cas de chavirage.

Whirlpool est équipé d'un mât classique mais d'une quille pivotante et deux dérives pour le près. De fait ce bateau est polyvalent tout en restant très puissant. Extrêmement bien fini, agréable à l'intérieur, il représente l'outil idéal pour Catherine qui s'y est beaucoup attaché. Le seul réel problème a été un démâtage dans le Rhum 98.

Au cours de l'hiver précédent le départ, le plan Lombard a été désossé et vérifié et a subit quelques modifications destinées a affiner son équilibre sous voiles. Grâce à une préparation rigoureuse et déterminée et bien que Whilpool soit très physique, l'ensemble skipper-bateau a formé un couple homogène.

GMR/RM

LE SKIPPER

Le parcours de Catherine Chabaud est celui d'une femme qui se lance des défis et cherche à toujours se surpasser. Journaliste elle persiste dans le milieu de la voile essentiellement masculin et volontiers matcho, court en solitaire là où la plupart se contentent de naviguer en équipage, construit un bateau pour la Mini Transat quand le commun des navigateurs trouve ces bateaux trop petits, et remporte des courses au passage.

Puis elle s'attaque au Vendée Globe 1996-97 sur un bateau à sa mesure, moins puissant que ceux de ses concurrents directs, en suivant une route sage. Elle devient ainsi la première femme à établir un tour du monde en solitaire, sans escale et en course, mais sa nature ne peut se satisfaire de ce titre. Elle veut désormais retourner sur ce parcours mythique pour se battre avec les meilleurs sur un bateau capable de gagner.

Elle part donc à la barre d'un nouveau 60 pieds Open signé Marc Lombard qu'elle a longuement préparé, entourée d'une équipe professionnelle et rodée. Catherine s'est astreinte à suivre une préparation rigoureuse destinée à combler les lacunes qu'elle pouvait avoir en météo et en mécanique et sur le plan physique. Résultat, de belles bagarres dans le peloton de tête des transats (Route de Rhum, Transat Jacques Vavre, Europe 1, New Man Star)et une place parmi les favoris du Vendée globe 2000.

GMR/RM

PALMARÈS

Mini Transat - Transat Ag2r - Tour de l'Europe - Figaro - Québec/St Malo - 6e Vendée Globe 96/97 - 2eme de la Transat Jacques Vavre - 6eme Europe1-New Man Star 2000 - Vendée Globe 2000/2001 démâtage alors en 6e position.

FICHE TECHNIQUE
  • Architecte:..........................................................................
  • Chantier:.............................................................................
  • Matériau:............................................................................
  • Lancement:........................................................................
  • Précédent nom:..................................................................
  • Nombre de milles du bateau:...............................................
  • Sponsor:...........................................................................
  • Longueur:.........................................................................
  • Flottaison:........................................................................
  • Largeur:...........................................................................
  • Tirant d'eau:.......................................................................
  • Voilure au près:.................................................................
  • .Voilure au portant:...................................... ....................
  • Marc Lombard
  • Mag France
  • Carbone Kevlar Nomex
  • Août 1998
  • Whirlpool Europe 2
  • 20.000
  • Whirlpool
  • 18,28m
  • 18,28m
  • 5,56m
  • 4,50m
  • 270m2
  • 495m2
  • Nombre de voiles:.......................................
  • Déplacement.............................................
  • Quille.......................................................
  • Ballasts:...................................................
  • Safrans:...................................................
  • Autres appendices:...................................
  • Gréement:................................................
  • Mât:.........................................................
  • Test de retournement................................
  • Moteur:....................................................
  • Panneaux solaires:...................................
  • Sécurité:..................................................
  • Survie:.....................................................
  • 8 *
  • 9,6 t
  • Lest 3,25 t Pendulaire 40°
  • AV. 2x 800 l - AR. 2x 400 l
  • 2 classiques
  • 2 dérives inclinées en avant du mât
  • Sloop - gréement mixte rod Kevlar
  • Fixe carbone 27m
  • Oui
  • Nanni Diésel 29cv
  • 14 (642W)
  • 2 radeaux
  • 4 balises - 1 combinaison de survie

* 1 GV- 1 génois- 1 solent- 1 trinquette- 1 tourmentin- 2 gennakers- 1 spi-

LA MAQUETTE

Bien que passionné de la vapeur vive tant en grandeur qu'en modèle réduit, j'ai aussi une passion dérivative pour la voile, sous toutes ses formes et toutes ses tailles. Cette déviation pour le modélisme voile a pris de l'importance aux contacts de passionnés de ce loisirs que j'ai côtoyés au cours de mes promenades dans les salons et autour des plans d'eau.

J'ai commencé en me faisant la main sur divers voiliers monos et multicoques puis un Figaro à l'effigie de la "Vache qui rit". Whirlpool a été commencé il y a bien longtemps lors du premier Vendée Globe de Catherine Chabaud. Ensuite la vapeur modèle et échelle 1 ont pris le dessus sur l'activité voile. C'est la rencontre avec Roland et Roger me demandant des conseils à propos de la vapeur que j'ai repris l'ouvrage du 60 pieds au 1/10 avec ardeur. Comme quoi des correspondances d'esprit sont toujours profitables.

Bref historique:

Pris par l'élan et les différents 60 pieds que j'ai vus en évolution j'ai pris la décision héroïque de me lancer dans cette catégorie au 1/10e en attaquant WHIRLPOOL barré par Catherine Chabaud qui a fait 6eme dans le Vendée Globe 96/97 avec WHIRLPOOL Europe 2, le prédécesseur de mon modèle. Elle a été la première navigatrice à accomplir un tour du monde en solitaire, sans escale et en course. Malheureusement avec le nouveau WHIRLPOOL en 2000/2001 elle n'a pas terminé à cause de la rupture de son mât à 600 milles des côtes françaises.

Décision héroïque d'attaquer ce modèle, pourquoi? Parce qu'au 7e étage, en appartement, ce genre de modèle prend la forme de "grandiose" et demande une certaine adaptation de l'épouse qui évolue sur le même territoire. Qu'importe la difficulté, le modèle est lancé et commence à prendre forme. Les photos qui vont suivre vont être plus parlantes qu'un long discours. La coque et le pont sont en balsa stratifié intérieur et extérieur de deux fois deux couches de tissu de verre. La quille est en balsa 10m/m profilé et renforcé par des tubes et joncs carbone. L'ensemble est fortement stratifié de deux couches carbone croisées. Cette quille sera pivotante, je travaille actuellement sur le système, j'y reviendrai par la suite lorsque les essais auront démontré la fiabilité.

Les safrans sont également construits en balsa carbone, le mât et les barres de flèche sont traités de la même façon. J'ai prévu des voiles en mylar qui sont déjà en cours de réalisation. Les dérives latérales seront fonctionnelles et leur le mouvement sera assuré par deux treuils de façon à manœuvrer indifféremment l'une ou l'autre, voire les deux en même temps.

Le fonctionnement du génois sera assuré par un treuil séparé, un second treuil permettra de"choquer ou border" la grand voile. Enfin un dernier servo orientera les deux safrans.

Je vous communiquerai d'autres infos au fur et à mesure de l'avancement des travaux.

  • Construction classique, couples et baguettes, à l'ancienne
  • Réglage de l'alignement des couples verticalement et horizontalement
  • Matérialisation des lignes de fuites du pont pour établir des gabarits de découpe
  • Habillage du pont, traçage des gabarits sur l'ossature
  • Collage du plat bord qui va recevoir le collage du pont
  • Les servos actionnant les safrans sont en place, le passage de la quille est percé
  • Le pont est en place, le collage est assuré par des bandes adhésives qui solidarisent les deux pièces
  • L'ensemble coque pont en présentation. La baignoire sera découpée par la suite
  • Le tissu de verre imprégné de résine va consolider et protéger la carène
  • Le passage de la quille prévue basculante comme sur le modèle réel
  • Préparation de la quille en blasa, tissu de verre et armature carbone
  • Les deux safrans prêts pour recevoir leur protection tissu carbone et résine
  • Les ensembles servant de pivots et de maintien des axes de safrans
  • Les axes de safrans passent dans les tubes qui vont leur permettre de pivoter. Ces tubes sont solidaires de la coque et du pont
  • Le passage des dérives latérales en construction. Elles sont prévues fonctionnelles
  • Pierre est très appliqué, l'ensemble est monté à blanc
  • L'ensemble en pièces détachées, le travail est bien avancé
  • La baignoire, de forme très complexe, est fabriquée en balsa.

 

  • Quille pendulaire fonctionnelle par radio 1- Quille dans l'axe 2- Quille orientée tribord 3- Quille orientée babord 4- Fixation de la quille sous la coque
  • 5- Le treuil et son système de traction sur la tête de quille. On voit le sol là où la quille va prendre place. De chaque côté du passage de quille des joues protègent de la remontée d'eau à la gîte.
  • 6 -7- L'ensemble des éléments de commande et de navigation sont scotchés provisoirement puisqu'il s'agit d'essais. Tout le matériel prendra sa place définitive après le test.
  • 8- Roland et Roger ne sont pas agenouillés en prière, ils se préparent seulement pour la première mise à l'eau de WHIRLPOOL. Le seul qui prie c'est le photographe qui est en même temps propriétaire du modèle.
  • 9- Il est à l'eau, bien dans ses lignes et un petit coup de moteur va le maintenir près du bord. Ouf! Tout le monde est content.
  • 10- On note bien sur cette photo le travail de la quille manœuvrée progressivement par radio. Là elle est en butée à fond babord intérieur carène,donc bulbe sur tribord
  • Construction des rambardes en barre de laiton brasé
A suivre...
  REALISATIONS   VOS REALISATIONS ACCUEIL